vendredi 27 janvier 2012

Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité

Dans le cadre de « la journée de la mémoire des génocides et de la prévention
des crimes contre l’humanité le :
Vendredi 27 janvier 2012 de 11 h à 12 heures en salle Laberenne


Marylise Folch, professeur de Lettres Histoire au Lycée Professionnel, évoquera
l’histoire d’Elisabeth Jacob et d’Augustin Malroux dont les noms sont inscrits sur
le Monument aux morts du Lycée situé dans la cour d’honneur.
L’après midi elle installera au CDI une exposition de 15 panneaux réalisés avec des
documents sur Augustin Malroux. Cette exposition sera visible jusqu’au Jeudi 9
février 2012.
Le BO du 12 janvier 2012, bulletin officiel du ministère de l’Education nationale
rappelle que cette journée est l’occasion « d’offrir aux jeunes de notre pays des
modèles qui incarnent, face à la barbarie et à la violence, les valeurs positives
de l’humanité, la solidarité, le courage et l’engagement ». Cette journée de
mémoire a été adoptée par le Conseil de l’Europe en 2002 et la France et
l’Allemagne ont choisi de fixer cette commémoration annuelle au 27 janvier, date
anniversaire de la libération d’Auschwitz.
Déportés et Résistants sont donc liés même si cette journée est plus centrée sur les
déportés « raciaux ». Comme l’indique le B.O. il s’agit de « sensibiliser les élèves
aux valeurs fondatrices de l’humanisme moderne, telle la dignité de la
personne et le respect de la vie d’autrui qu’il importe de faire partager aux
enfants de notre pays ».
Elisabeth Jacob a 24 ans lorsqu’elle arrive en 1916 pour son premier poste de
professeur de Sciences à l’ EPS, l’Ecole Primaire Supérieure, qui deviendra le Lycée
Rascol. Elle sera assassinée en 1944 à Auschwitz.
Augustin Malroux est élève à l’EPS, l’Ecole Primaire Supérieure, en 1912 sous
l’autorité de son directeur Louis Rascol ; il la quittera pour intégrer en juillet 1917
l’école normale de Toulouse. Député d’Albi en 1936, Malroux refusera de voter les
pleins pouvoirs à Pétain en 1940 ; déporté il mourra en Allemagne à Bergen Belsen
en 1945.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire